Hors-Propos: Le déclin de l’intelligence Internet

Avec la nouvelle explosion de la tendance populiste, il fallait s’y attendre: le déclin de l’intelligence “Internet”. Et plus étonnamment encore à une vitesse croissante exponentielle. Si bien qu’aujourd’hui nous avons l’impression d’une caricature de ce qu’était le Web il y a quatre ou cinq ans., i.e. avant 2015. Car le point est là où plusieurs esprits plus retords ont vite compris la grande faiblesse d’Internet, de ses réseaux et de son auditoire participant, c’est-à-dire sa grande naïveté ou plutôt en langage plus correct, son ouverture d’esprit qui était d’abord sa force.

Comme au judo (“utiliser la force de l’adversaire à son avantage”), ces grands malveillants manipulateurs que ce soient des personnes, des groupes, des corporations ou des institutions, tous ces “e-déviants” ont profité du formidable outil de communication que constitue le Web et ses composantes pour propager leur vision d’une pseudo-réalité non avérée, non-vérifiable et totalement belligérante. En faisant cette description je suis déjà convaincu que vous avez une multiple d’exemples en tête.

Le même phénomène s’est propagé sur toutes les plates-formes et a envahi tous nos secteurs socio-culturels y incluant celui consacré à la photographie. Bref tout a été politisé dans son sens le plus petit, le moins constructif et le plus réducteur.

Dans cette nouvelle perspective ce n’est plus l’intelligence de l’auditeur qui est sollicitée mais plutôt sa réactivité primaire face à l’interprétation profondément biaisée et non-démontrée d’une réalité dont on prétend qu’elle est à plusieurs facettes d’abord pour ensuite la réduire à celle qu’on veut bien nous imposer. C’est au point où tous les participants du Web ont compris que seuls l’image et le contenant sont prioritaires au delà du contenu. Le message lui est implicite car on ne veut pas vraiment qu’il s’affiche ouvertement par crainte de sa réprobation.

Bref de plus en plus les agenda de chacun sont devenus stratégiquement cachés. Sincérité, intégrité et spontanéité sont bannis des qualités requises pour réussir et ne sont évoqués que pour servir de facade rassurante, de cassette redondante de diffusion.

Alors qu’est-ce que l’avenir nous réserve à propos d’internet? Certainement l’avénement, déjà amorcée, de plusieurs petits réseaux underground avec leurs faiblesses et leurs dérives certes mais aussi leur aptitude à déjouer les grands ensembles régulateurs biaisés. L’éclosion de banque d’information disponible sur l’Internet, les bibliothèques Web, qui tentent de préserver l’information  de façon accessible même si le tri, le classement et l’interprétation de leur contenu ne sont pas par définition totalement objectifs. Le retour à la communication interpersonnelle sous toutes ses formes qui propose lien direct entre interlocuteur via la discussion, la causerie, la conférence, l’animation, la formation académique ou autres, etc.

Toute cette micro-communication sera évidemment confrontée au méga-canaux utilisés par les groupes socio-politiques et économiques manipulateurs légitimés par l’organisation humaine des grands ensembles. Le défi premier en sera donc un d’espace de diffusion qui deviendra lui la nouvelle définition de la démocratie des mots et des idées.

Il en est ainsi de la nature humaine, imparfaite en soi mais aussi parfois mais pas assez souvent évolutive.

 

Toutes les photographies de cet article sont prises avec un Fujifilm X-T20 et l’objectif Fujinon XF55-200mm F3.5-4.8 R LM OIS / All pictures taken with a Fujifilm X-T20 and a Fujinon XF55-200mm F3.5-4.8 R LM OIS.