Panasonic Lumix G85 / G80: la simplicité a meilleur goût!

Le Panasonic Lumix G85 / G80: un survol français

(English previous post on the Panasonic Lumix G85)

Panasonic m’étonnera toujours avec les cycles de présentation de ses différents modèles. À la suite d’une période de relative tranquillité voilà que les lancements de nouveaux produits se bousculent au portillon des entrepôts Internet, des tablettes des revendeurs et des sacs-accessoires des utilisateurs. G9, GX9, GH5s, etc envahissent notre univers des appareils numériques de format MFT ou M4/3 et relèguent bien des modèles “néo-anciens” très efficaces comme les G85, GH5, GX8 ou GX85. Et pourtant ces derniers ont encore tellement à offrir, il faut donc profiter des aubaines avant l’inexorable assèchement des inventaires!

Le Panasonic Lumix G85 / G80 constitue à mon sens l’un des appareils numériques avec un capteur MFT de 16 méga pixels les plus efficaces de cette génération. Il réunit plusieurs éléments gagnants dans un boitier de présentation plus modeste qui rappelle de précédents designs d’origine teutonne. Cependant dès sa prise en main on ressent un confort ergonomique indéniable qui incite à l’usage et son interface  matérielle et virtuelle (menu) est relativement aisé à assimiler. Ce n’est pas, il faut ajouter, un appareil photo à destination professionnelle, donc pour un usage hyper intensif et commercial, mais son boitier est conçu pour résister aux intempéries. Bref il passe partout, été comme hiver, au soleil ou dans l’averse. Bien sûr il convient de le combiner avec une optique d’accompagnement tout aussi à l’épreuve des conditions adverses.

Le Lumix G85 / G80 est suffisamment léger pour tenir en main de façon prolongée sans générer de fatigue corporelle gênante de l’utilisateur si on lui adjoint un objectif standard de dimensions et de poids acceptable. Dans le cas contraire l’adjonction de la poignée optionnelle DMW-BGG1 peut être d’un support certain en plus de multiplier par deux l’autonomie énergétique de l’appareil. À mon sens les qualités du capteur embarqué du Lumix G85 peuvent se comparer à tout autre résultat d’image de qualité supérieure et assurément surpasse toute exigence proposée par une diffusion sur écran électronique. Alors pas d’inquiétude de ce coté pour se servir pseudo-professionnellement du modèle. Il n’y a qu’à porter une attention particulière dans la protection tout-terrain du G85 et ne pas s’en servir comme marteau d’urgence par exemple…

Je ne vais pas passer en revue toutes les caractéristiques techniques du Lumix G85 / G80 car vous pouvez consulter aisément différentes pages Internet spécialisées en revue technique des appareils photo et plus encore vous pouvez télécharger facilement de la page support du site de panasonic.com son manuel d’utilisation sur votre tablette ou mobile. Je vais donc me concentrer sur les points que j’apprécie plus particulièrement du Lumix G85.

Commençons par son petit coté “carré” qui lui revêt un look SLR indiscutable peut-être à la manière de de certains Leica R d’une époque révolue de l’argentique à grande échelle. Les lignes du boitier sont très heureusement épurées, bravo pour avoir résister à l’appel de la fioriture de tout acabit. La tendance n’est ni nouvelle, ni unique en soi mais l’effort de créer un outil compétent mais modeste d’aspect mérite d’être souligné. Toute l’information essentielle des paramètres variables de l’appareils apparaitra soit dans le viseur électronique (EVF), soit sur l’écran arrière au choix de l’utilisateur. Il est inutile d’ajouter des écrans redondants sur le plateau supérieur d’un appareil numérique en voulant imiter les anciens SLR de l’ère argentique ou alors il faut privilégier des modèles appareils avec les commandes directes d’ouvertures du diaphragme, de temps de poses et de distances de mise au point.

Avec un viseur électronique l’utilisateur est toujours en mesure d’évaluer plus ou moins précisément le résultat final de l’image captée par l’appareil. Mais plus encore le photographe peut évaluer les effets des corrections de colorimétrie, d’exposition, de mise au point, de profondeur de champs ou de tout autre effet avant la prise de vue, un avantage indéniable sur tout autre viseur optique passéiste. Grâce cet avantage technique l’usager fonctionne presqu’à coup sûr sans l’ancienne incertitude de l’ère argentique. Bref l’expérience de prise de vues se réalise en temps réel et sur le terrain, merci monsieur numérique. Et j’allais dire aussi à l’économie mais le prix de la mémoire numérique étant ce qu’il est cet argument devient un peu caduque.

La poignée latérale intégrée au boitier est un grand avantage non seulement parce qu’elle assure une prise en main confortable et sécuritaire mais aussi parce que son intégration évite les dédoublements de commandes présents sur d’autres modèles d’appareils avec poignée optionnelle. Le bloc d’alimentation optionnel DMW-BGG1 situé au bas du Lumix G85 / G80 ajoute un support vertical très préhensile avec les commandes de prise de vues appropriées et double l’autonomie de l’appareil. Ce bloc permet une rotation avec trois blocs-accus qui évite de sortir celui situé dans le boitier qu’on peut conserver en cas d’urgence absolu. Rappelons l’autonomie proclamé du manufacturier de plus de 300 déclics par bloc-accu. L’accès latéral de la carte mémoire est très apprécié surtout si vous télécharger vos fichiers directement de la carte via le port intégré de votre portable.

L’écran tactile du Lumix G85 / G80 est un modèle du genre et permet à l’utilisateur d’avoir un accès direct et facile à toutes sortes de fonctionnalités de l’appareil. Son fonctionnement intuitif prévient l’usage répété du menu de l’appareil certes touffu mais aussi beaucoup moins attrayant. De même le menu rapide (Quick Menu) est une autre façon de faire les ajustements critiques pour les paramètres les plus courants du Lumix G85 / G80.

Parce que le Lumix G85 / G80 n’est pas vraiment un appareil des plus compacts surtout comparé aux autres modèles de style “rangefinder”, ses commandes sont relativement bien dispersées sur la surface du boitier évitant ainsi beaucoup de touches accidentelles et malencontreuses. Certains leviers comme celui sélectionnant le type de mise au point sont des commodités vraiment appréciés des utilisateurs. Tous les modes d’exposition sont également aisément accessibles et deux de ceux-ci, C1 et C2, sont paramétrables de façon individuelle pour un usage exclusif à la volée. Plusieurs variations d’utilisation sont possibles pour les mêmes fonctionnalisés indiquant ainsi la grande souplesse d’opération du Lumix G85 / G80 pour ses propriétaires. Le déclenchement est doux et discret. L’interrupteur de tension est logiquement situé à droite du boitier mais peut être difficile d’accès. Les rondelles avant et arrière de réglages multi-assignations sont bien localisées quoique légèrement trop excentrées vers le coté droit ce qui rend la manipulation d’une seule main de l’appareil plus hasardeuse. La permutation viseur-écran est efficace et l’on peut se limiter à l’action du viseur en renversant l’écran vers le boitier ce qui le protègera et évitera ainsi son fonctionnement continu très énergivore (dans ce cas le viseur ne s’allumera que si vous l’utiliser). Le bouton test Fn4 de visualisation de profondeur de champs est situé à l’arrière ce qui est moins intuitif que sur le devant du boitier et il n’est pas signalé d’un symbole de reconnaissance  inscrit.

Le flash d’appoint incorporé du Lumix G85 /G80 est très utile pour déboucher les ombres à contre-jour pour peu que le ou les sujets sont situés à une distance raisonnable. L’ajout d’un flash externe comme le Panasonic FL360L est recommendable pour celles et ceux qui ont besoin fréquemment d’un éclairage d’appoint et veulent ainsi éviter de trop taxer l’autonomie du bloc-accu de l’appareil. Enfin le flash intégré du Lumix G85 peut servir de flash-source (Command flash) pour une installation comprenant un ou plusieurs flashes externes et indépendants. À noter que la fonction Fn1 permet de doser la puissance du flash intégré en relation avec l’exposition de la lumière ambiante.

La prise du trépied du boitier du Lumix G85 / G80 est située dans l’axe de l’objectif mais celle du bloc d’alimentation DMW-BGG1 ne l’est pas. La prise de télécommande filaire de déclenchement est située latéralement avec les autres prises de microphone externe, de liaison USB et (Mini)HDMI.

Prenez note que selon mon habitude je ne traiterai pas des fonctionnalités propres au mode vidéo du Lumix G85 / G80. Je laisse cette partie aux spécialistes du médium.

L’imagerie générée par le capteur numérique MFT de 16 méga-pixels du Lumix G85 / G80 reste à la hauteur des meilleurs appareils de sa catégorie. La colorimétrie et l’exposition du Lumix G85 sont très prévisibles avec un ajustement automatique des profils de température couleur assez performant en particulier lorsqu’il est en présence de sources d’éclairage mixtes. Le rendu monochrome (noir et blanc) disponible en deux rendus est exemplaire comme la plupart des modèles MFT de Panasonic. L’option monochrome est accessible via différentes fonctionnalités et peut être configurée en mode personnalisé C1 ou C2 le cas échéant. D’autre part plusieurs variantes de palettes couleur sont aussi présentes dans les menus de l’appareil. À cette étape d’utilisation du Lumix G85 / G80 votre interprétation de l’image peut s’affirmer sans grande contrainte.

Dans ce modeste survol, il me reste à souligner le plaisir créatif d’utiliser le Panasonic Lumix G85 /G80 et d’en apprécier la grande versatilité et sa discretion d’emploi. L’appareil est réactif et se prête bien à l’exercice de la photographie spontanée (on the spot!) mais aussi à celle de la prise de vues plus sophistiquée si vous le souhaitez. Bref un investissement minimum pour un maximum de plaisir avant-après photo.

P.s. Le Panasonic Lumix G85 / G80 est-il un appareil compact?

Tel est la question pour le ou la photographe au quotidien qui désire un appareil aux dimensions réduites, plus discret mais toujours compétent. La réponse est simple. Le Lumix G85 / G80 est véritablement un compact qu’on a plaisir à tenir “en main” de façon quasi permanente. En effet ses dimensions s’apparentent très bien à d’autres modèles à viseur décentré (rangefinder) comme le Lumix GX8 ou encore à viseur centré comme les Olympus OM-D E-M5/10 avec poignée latérale optionnelle. Ce qui rend unique le Lumix G85 / G80 est justement l’intégration d’une poignée latérale très confortable et sécuritaire pour l’utilisateur sérieux et évite ainsi le dédoublement intempestif des commandes sur une poignée optionnelle.

 

Advertisements

Green light for the Panasonic Lumix G85 (G80)

The Panasonic Lumix G85: the genius with modesty!

 

 

Selecting a Panasonic product will be the natural alternative in M4/3 format. Over the previous years I had the chance to own some of their most recent models such as the GX7, GM5 and GX85 that I have found equally competent products into their respective speciality field. And many reviewers have been impressed by the D-SLR like mirrorless Lumix G7. The Panasonic approach in designing cameras and lenses remind a lot the Leica way. Pure lines, basic controls, low profile presentation have been appreciated among spontaneous photographers for travel, street or casual portrait shooting.  Furthermore many Panasonic Lumix products are lightweight. It is true to add that the initial physical touch of their products seems to feel less robust than some similar competitor models but after the initial impression this perception tend to be forgotten in profit of the confort and the ergonomic of the Lumix products.

The Panasonic Lumix G85 is a D-SLR like mirrorless camera with practical virtues like a very secure handling (grip) along with control dials and fonction buttons that are easily reachable. Adding the optional power grip (DMW-BGG1) will simply give a longer battery life autonomy and a superior hand prehension when using larger lenses of external flashes.

Some aspects of the Lumix G85 have to be consider as inherent characteristics in parallel of the price point value of the model. The electronic viewfinder (EVF) for instance which very precise and handy for manual focusing is still more contrasty than the actual picture registered so appreciation can be falsely done. The LCD screen is a lot more accurate in that matter. The refresh rate frequency of the EVF is  on average and seems to slow down a bit in low light condition.

The Lumix G85 interface is reasonnabely intuitive et front forward as for the Quick Menu option. Controls dials and buttons are well located meanly on the right side of the camera and are configurable. The side door memory card access is also a nice touch. The LCD touch screen facilite the access to interesting fonctionnalities. Pivoting LCD screen is another practical option for videographers, macro photographers and photographers who like to simply protect and shut down the screen. As usual the custom camera configuration (C1, C2) allow you to program complex combinations and keep it for future frequent uses. Wifi interactions are also present with the Lumix G85 when you are using the appropriate Panasonic application for mobiles and tablets.


Small but fully appreciated attentions from Panasonic and the Lumix G85 are certainly the side door access to the memory card and the extra battery pack furnished free of charge with the vertical grip BGG-1 as for the lens hood which is also part of the whole package.

In-board flash option is another advantage if you want an easy fill-in light directly available. The Lumix can also manage an external flash in order to get a more powerful and versatile unit.

About the kit lens (Lumix G Vario12-60mm F3.5-5.6 Power OIS)
And dont prevent yourself to choose the Panasonic Lumix G85 kit that include the Lumix G Vario 12-60mm lens Power O.I.S. For the difference of selling price it is a steal. Although the Lumix 12-60mm is not particularly a fast lens it is a very versatile optic to carry all around. Its focal length equivalence in 35mm film format is 24-120mm which represent a very handy choice of angles of view and the G Vario 12-60mm can easily replace at least 2 or 3 prime lenses such as the 12mm, 15mm, 20mm, 25mm and 42.5mm but we must add with the expense of a much smaller maximum aperture. The imagery results from the 12-60mm will surprise you considering the dollars you have spent to get it.





Premium picture output on the spot!
Yes I am particularly pleased by the standard output issued from the Panasonic Lumix G85 both in colour and Black & White. And I must admit that I u
se almost exclusively Jpeg files over the RAW entertained option. It is a matter of personal choice to get fast and exploitable results to edit and share.
Exposure metering by the Panasonic Lumix G85 will give you a clear picture rendering but as usual I prefer to underexpose as far as minus 1 EV to get more profound colours and better details into the highlight areas. In doing so especially with JPEG files you will get a more useful chance to correct your exposure when you are editing your pictures. It follows the old slide film rule of metering your highlight and then correct your lowlight areas.

After working with the new Olympus E-M1 II for a few weeks I did received my new Panasonic Lumix G85 and right from the start everything was falling in place. I can get pleasant and prévisibles colour rendering and most important B&W pictures were again very impressive and comparable to Fujifilm rendering which I consider as one of the highest level standard in mirrorless camera offer.

Furthermore the Panasonic Lumix G85 is a bit less heavier body and that factor adds a lot to its duration confort especially if you carry most of the time the camera with one hand (to be ready to photograph on the spot…)

Another secret is the better interaction of the automatic white balance option of the Lumix G85 especially with mixed sources of domestic interior lightning and in particular with the new LED. In those cases the Olympus E-M1 II was really struggling to get a natural and balanced result. Automatic exposure accuracy of the Lumix G85 is asking less use of the manual exposure correction dial maybe because of its more general metering pattern nature.

Automatic focusing of the Lumix G85 is snappy and repetitive. The only exception will occur when you are facing low contrast subject with low light condition and even under those circonstances the Lumix G85 manage to do its focus eventually most of time. The continuous autofocus option may also struggle when you have a subject that tend to produce space erratic movements and as a result the system may shift from a subject to another. (In my sense you cannot call this “hunting the subject”) As usual manual pre-focusing techniques may a good alternative option for action photography.

A strong advantage of the Panasonic Lumix G85 is certainly its all-weather resistant construction that allows you to work in many adverse conditions without compromises and fear. It can sustain rain, freeze, snow but you have to remind you to combine its body with a lens that have the same ability like the Panasonic Lumix G Vario 12-60mm F3.5-5.6 OIS. Working with a AW camera such as the Lumix G85 is giving you the ability to bring the camera whatever is the environmental condition and in doing so it opens a lot a photographic possibilities neglected by others.

 

Green Light for the Panasonic Lumix G85

 


High ISO 3200 is very exploitable but you will loose some fine subject details…


At the end the Panasonic Lumix G85 is by far a more paisible instrument for the casual and expert photographer. It is a simpler package that give you fast and pleasant output with less fussy reconfiguration of the medium. It encourage you to bring the camera and experiment on the field by taking pictures. Photography has to be fun and rewarding and the Lumix G15 is perfectly adapted for that task. Dont prevent yourself to enjoy it.

Haro on the Panasonic Lumix G85 (G80)